Projet: Espace d’Information, d’Orientation et d’Echange : pour une jeunesse active, citoyenne et solidaire

Résumé du projet : Ce projet consiste à mette en place un espace d’information et d’échange entre la jeunesse locale (élèves, étudiants, diplômés chômeurs, jeunes en situations difficiles…) sur les opportunités scolaires et professionnelles offertes, de renforcement de leurs capacités et de leur orientation et accompagnement pour une insertion citoyenne au sein de la vie publique 1) Rappel du projet initial et évolution par rapport au projet initial : Le public visé par notre projet se compose de jeunes élèves, étudiants, diplômés chômeurs et jeunes en situations difficiles ; Ce sont les jeunes adhérents et adhérentes de notre association et des associations locales et partenaires, les élèves (garçons et filles) des établissements scolaires et les femmes et jeunes filles analphabètes dont l’âge est compris entre 15 et 35 ans et qui sont majoritairement dans une situation précaire, du moment que ce sont pour la plupart des jeunes qui souffrent des conditions de marginalisation, d’isolement et qui rencontrent des difficultés à s’intégrer au sein de la vie associative et sociale. Au niveau social, la région où résident les bénéficiaires de ce projet souffre de l’isolement du moment qu’elle se situe loin des grandes villes économiquement actives du Pays. S’ajoute à cela les conditions climatiques difficiles qui poussent la plupart des jeunes à quitter leur village natal pour aller chercher des activités de travail dans les grandes villes de la région notamment Guelmim, Agadir, Rabat ou Casablanca. Ils souffrent en plus de la pauvreté, dans la mesure que les familles résidant à la région ciblée appartiennent à des couches sociales pauvres et moyennes et que les activités dominantes des chefs de familles sont soit l’engagement militaire, la fonction publique ou des activités agricoles et commerciales locales; Au niveau pédagogique, ces jeunes rencontrent des difficultés scolaires à cause d’une absence de suivi et d’orientation de la part de leurs parents qui sont majoritairement analphabètes ; d’où la nécessité que l’association reste le seul recours de ces jeunes scolarisés pour recevoir des cours de soutien scolaires complémentaires à leurs cours reçus en classe ; Ce projet a aidé l’association à mettre en place un Centre de Ressources et d’Echange (CRE) qui permet aux jeunes de recevoir des conseils et des informations relatives à leur scolarisation et orientation scolaires, universitaires et professionnelles ; Un suivi psychologique leur est également fourni par des professeurs et des spécialistes volontaires de l’association, surtout pour les jeunes qui souffrent de toxicomanie ou de conflits familiaux, et qui s’adonnent à diverses sortes d’alcool et de drogues locales et à la délinquance juvénile; L’absence également d’une bonne orientation scolaire, universitaire et professionnelle de ces jeunes qui obtiennent leurs diplômes de l’Université ou de la formation professionnelle se vouent à l’échec et restent pour de grandes durées sans activité ; Parmi les principales difficultés rencontrées lors de la mise en place de nos actions, on trouve : • La méfiance et l’indifférence de la jeunesse locale à l’action associative et les affaires publiques, du moment qu’ils refusent de participer à la gestion de leur commune à causes des anciennes politiques locales qui n’ont pas tenu en compte leurs besoins et attentes; • La non maîtrise des langues vivantes et des cultures étrangères pour se communiquer et échanger avec des jeunes de cultures différentes; • La faiblesse du travail commun entre les associations d’une part, et les pouvoirs publics et les élus locaux d’autre part, à cause des mentalités de non considération et de l’analphabétisme présentes chez certains élus ou personnes qui détiennent les responsabilités dans différentes institutions publiques locales; • L’ignorance des filles et jeunes femmes analphabètes de leurs droits et obligations du moment qu’elles restent exclues des différentes campagnes et programmes nationaux de sensibilisation; • La mauvaise orientation scolaire, universitaire et professionnelle des élèves et étudiants de la localité due à l’absence de programmes dans ce domaine et la non présence de personnes spécialistes dans les institutions scolaires secondaires au niveau local ; • L'échec scolaire et l'abandon précoce de l'école notamment chez les filles à cause du mariage précoce ou du travail domestique; • L’absence d’une culture citoyenne et solidaire chez la jeunesse locale… Cependant, et avec le déroulement et l’avancement de ce projet, les jeunes cibles ont maintenant la possibilité d’accéder à l’information sur les opportunités du marché régional et national de l’emploi à travers l’internet qui leur est offert par le CRE de l’Association, et à travers les différentes institutions spécialisées qui envoient à l’association des annonces et appels existants (ANAPEC, Province, Commune…); d’autres services dont des conseils et formations relatives à la création et la gestion des projets et d’entreprises leur sont aussi offertes par ce Centre ; Les activités envisagées dans le cadre de ce projet ont contribué à la réalisations des objectifs visés et vont renforcer davantage la satisfaction de certains besoins enregistrés en favorisant une prise de conscience de la jeunesse locale et la mise en place d’une concertation pluri acteurs regroupant tous les efforts et expériences pour un développement humain, social et solidaire de la localité, et l’instauration d’une approche méthodologique durable et efficace qui peut permettre la résolution de certains malaises dont souffre la jeunesse locale, et contribué ainsi, à son insertion citoyenne et active et effective au sein de la vie associative et publique locale. Rappel du Territoire cible : Le projet se déroule : Au territoire appartenant à la Commune Urbaine de Fam El Hisn, Province de Tata, Région de Guelmim-Essemara ; Aux douars avoisinants de la Commune Urbaine de Fam El Hisn : le centre administratif, Imi Ougadir, Imi Outou, Icht, Commune Rurale de Tamanart.. ; Ce territoire se situe à l’extrême sud-est de la province de Tata. Il est limité par la commune de Taghjijt au nord-ouest, commune d’Aït Ouabelli au nord-est, les frontières maroco-algérienne à l’est, province d’Assa-Zag au sud et celle de Guelmim à l’ouest.. Elle est localisée au carrefour des routes qui lient Tata à Assa et qui mènent de Tata à Bouizakarne (province de Goulmine). Contexte économique et social, culturel et institutionnel : D’après les statistiques du recensement démographique de 2004, le nombre de la population de Fam El Hisn est de 6183 habitants qui résident dans 1017 foyers ; elle est caractérisée par sa jeunesse dans la mesure que 57% des habitants ont leur âge entre 15 et 59 ans. Le niveau scolaire de cette population est réparti comme suit : 4.8% ont un niveau scolaire préscolaire (dont 6.9% des hommes et 2.9% des femmes) ; 51.8 ont un niveau entre le primaire, le secondaire collégial et qualifiant (dont 64.5 des hommes et 40.9 des femmes) ; Alors que 3.5% seulement ont un niveau scolaire supérieur (dont 5.5% des hommes et 1.7% des femmes). Le taux d’analphabétisme est de 41.2% dont 24.5% chez les hommes et 55.5% chez les femmes. Quant au taux d’activité, il est de 20.6% (dont 37.9% chez les hommes et 5.3% chez les femmes). La population active est de 1274 (dont 1102 hommes et 172 femmes), alors que la population inactive est de 4909 (dont 1806 hommes et 3103 femmes). Les habitants de la région appartiennent à des tribus diverses. Ils sont d’origine arabe ou amazighe et mènent une vie sédentaire dans les oasis ou pratiquent le nomadisme. Dernièrement sont apparues d’autres activités qui sont pratiquées par les habitants, à savoir l’engagement militaire, la fonction publique, des activités agricoles ou commerciales locales; La localité de Fam El Hisn se situe donc au sud est du Maroc, elle se caractérise par son territoire qui reste isolé des grandes villes connaissant un dynamisme social et économique important. La plus part des jeunes de la localité manquent de motivation qui leur permettrait de s’intégrer facilement au sein de la société, et de participer activement au développement de leur localité dans les domaines économique, social et culturel. Cependant, malgré ces points négatifs, notre territoire ne cesse de connaître un dynamisme associatif qui est encore à ses débuts, et qui nécessite un renforcement de capacités et une stimulation de la concertation inter acteurs afin de travailler et mener ensemble des projets sur des sujets préoccupant les habitants en général et la jeunesse en particulier. S’ajoute à cela la dimension rurale et paysanne de notre province et les taux élevés d'échec scolaire et d'abandon précoce de l'école, et de l'analphabétisme remarquable au sein des filles et femmes de la région, ainsi que le chômage qui touche la plupart des jeunes diplômés. Aussi, la méfiance des jeunes vis à vis de la vie publique, des affaires locales et des institutions de l’Etat en général, nécessite la mise en place d’un dispositif de communication, de dialogue, d’échange et de concertation entre la jeunesse, les élus et les pouvoirs publics. En plus, la dimension rurale de la région nécessite des activités en faveur des jeunes dans les domaines liés à l’éducation citoyenne, à l’apprentissage des langues étrangères notamment le Français et l’anglais, et des activités favorisant le dialogue, l’échange et la bonne communication entre les différentes cultures. Objectifs détaillés de l’action : Objectif global : Mettre en place un espace d’information, d’orientation et d’accompagnement de la jeunesse locale, permettant de favoriser la discussion et l’échange d’expériences différentes dans le domaine de la participation des jeunes à la vie publique et au développement de leur commune. Et ce, suivant une démarche de mobilisation des actions associatives et des ressources humaines locales dans le but de contribuer ensemble à l’insertion active, citoyenne et solidaire des jeunes de la localité de Fam El Hisn et les douars avoisinants. Les objectifs spécifiques : 1. Information, orientation et accompagnement de la jeunesse locale pour son insertion au sein de la vie sociale et publique ; 2. Qualification et renforcement de leur capacité en matière de communication, de citoyenneté et d’accès aux droits et en matière de techniques de montage et de gestion de projets ; 3. Mettre en place un Centre de Ressources et d’Echange en créant un espace de discussion, de rencontre et d’échange entre les jeunes locaux et étrangers pour une vraie compréhension mutuelle basée sur les principes de l’écoute, la tolérance et le respect Résultats quantitatifs espérés pour chacun des objectifs précités : • Résultat 1 : la jeunesse locale informée, orientée et accompagnée dans toutes les étapes de son insertion au sein de la vie publique ; Bénéficiaires directs (Filles et femmes : 450 ; Garçons et hommes : 500 ; Bénéficiaires indirects : (Filles et femmes : 1500 ; Garçons et hommes : 2000) • Résultat 2 : les capacités de 100 personnes de la jeunesse locale sont renforcées en matière des techniques de communication, de citoyenneté et d’accès aux droits, et en matière de techniques de montage et de gestion de projets et de création d’entreprises. • Résultat 3 : Un Centre de Ressources et d’Echange (CRE) avec équipements (Ordinateurs, Bureau, tables de réunions, photocopieur, téléviseur, lecteur DVD, bibliothèque,…) est mis en place, et un espace de discussion, de rencontre et d’échange entre les jeunes crée, et la compréhension mutuelle des jeunes est instaurée dans un esprit d’écoute, de tolérance et de respect. 2) Difficultés éventuelles rencontrées dans la mise en œuvre et initiation des partenariats Nous pensons que les activités du projet en général se sont déroulées suivant le plan d’action mis en place dans ce cadre ; ainsi, une réunion de lancement du projet a été organisées et a connu la participation de tous les jeunes membres de l’association. Cette réunion était l’occasion de présenter le projet et de détailler les différentes activités et les rôles de chacun dans la mise en œuvre de ces activités ; Une journée d’information sur le projet a été également organisée avec les associations et institutions locales intervenant dans le domaine de la jeunesse, et un dossier global sur le projet et sur l’association leur a été offert pour information ; Des ateliers participatifs ont également eu lieu par la suite avec l’équipe directrice dont la mission est le pilotage et la gestion du projet, pour déterminer le calendrier détaillé du déroulement et de l’exécution des différentes activités et interventions programmées, ainsi qu’avec les groupes de jeunes chargés de l’élaboration du diagnostic participatif des besoins et attentes des jeunes cibles par le projet ; des questionnaires ont été élaborés administrés aux jaunes, et des entretiens et focus groupes ont été organisés avec des jeunes élèves, étudiants et diplômés de la région afin d’établir un diagnostic des attentes et besoins des jeunes en matière d’information, d’orientation scolaires et professionnelles, et à la formation et renforcement de capacités nécessaires pour mieux s’intégrer à la vie sociale et professionnelle; Le calendrier prévu pour l’action est respecté dans la mesure que le plan d’action défini se passe suivant le calendrier présenté au préalable dans la fiche du projet, et qu’il n’ya pas de décalages importants entres les différentes activités programmées ; Certains partenaires nous aident et contribuent avec nous dans la réalisation et la mise en place des activités programmées notamment :  La Délégation de l’Entraide Nationale nous offre un Centre d’Education et de Formation pour y organiser nos différentes activités, la réouverture de ce centre est prévue pour le mois de Juillet prochain ;  La Commune Urbaine de Fam El Hisn nous offre des équipements, des salles et des espaces socioculturels pour l’animation et l’organisation des réunions, d’activités, des séminaires et des formations ;  Les associations locales participent activement à nos activités et sensibilisent leurs jeunes adhérents en rapports avec les objectifs visés par ce projet ;  Nous collaborons également avec l’Agence Régionale de l’ANAPEC qui nous offre des appels, concours et offres d’emplois, actualisés et destinés pour l’information des jeunes ciblés par le projet. Notre local est utilisé également par l’ANAPEC pour y organiser des séances d’information et d’entretien de sélection et d’embauche des jeunes chercheurs d’emplois;  Une convention de partenariat est en cours de négociation avec l’Association Marocaine pour l’Appui et la Promotion de la Petite Entreprise-AMAPPE, et ce pour mettre en place des actions communes en faveur du renforcement et accompagnement des projets de jeunes créateurs d’entreprises et des associations et coopératives de développement social et solidaire de la région ; Quant aux différents objectifs spécifiques du projet, ils seront tous maintenus tels qu’ils sont exprimés dans le projet. Cependant un prolongement sous formes d’activités de renforcement de capacités des jeunes en matière de création et de gestion d’entreprises et d’activités génératrices de revenus va être intégré au projet dans sa post phase ou sous forme d’un autre projet émanant de la décision de l’association après avoir réalisé les trois premiers objectifs déjà cités dans le cadre de ce projet, du moment que la plupart des jeunes sollicités éprouvent un réel besoin de formation et de suivi, ceci va de même avec les objectifs de la convention de partenariat qui va être signée avec l’AMAPPE prochainement ; 3) Résultats attendus (chiffrables) : données quantitatives Le déroulement de ce projet a permis à plusieurs jeunes de bénéficier des activités et services du projet comme suit :  Le CRE a accueilli jusqu’à présent 125 jeunes élèves du cycle collégial et qualifiant (âgés de 15 à 22 ans) et qui poursuivent leurs études dans les institutions scolaires secondaires locales. Des réponses et des suivis ont été donnés à leurs demandes et des informations relatives à l’orientation scolaire (écoles de l’enseignement supérieur, classes préparatoires, études en France…) ;  64 jeunes dont 6 filles, dont l’âge est entre 18 à 35 ans, ont présenté leurs dossiers à l’association et ont participé à l’entretien de sélection organisé par l’Agence de l’ANAPEC, région Guelmim Es-semara, au sein du local de l’association en faveur des jeunes volontaires pour l’emploi chez des sociétés privées œuvrant sur le territoire national ;  15 jeunes femmes dont l’âge est entre 20 à 38 ans ont participé au concours de sélection pour le travail en Espagne organisé par l’ANAPEC au sein du local de l’Association ;  85 jeunes diplômés (âgés entre 20 ans et 38 ans) dont 35 filles ont bénéficié de l’information sur les opportunités de l’emploi disponibles à travers le tableau d’affichage de l’association réservé à l’information professionnelle ;  550 jeunes élèves du secondaire (Lycée collégial Bani, Fam El Hisn ; Lycée collégial Laayoune, Tamanart ; Lycée collégial Amalou, Issafen-Tata ; Lycée qualifiant Essalam, Fam El Hisn) ont bénéficié d’une séance d’information et d’orientation scolaire, universitaire et professionnelle;  52 jeunes élèves du cycle collégial et qualifiant bénéficient de cours de soutien scolaires au sein du local de l’association dans les langues (Français et Anglais) ;  25 jeunes filles et femmes analphabètes (dont l’âge est entre 20 et 50 ans) suivent des cours d’alphabétisation fonctionnelle, y compris des cours de citoyenneté pour les sensibiliser de leurs droits et obligations au sein de la vie sociale et publiques ;  45 jeunes et moins jeunes de la localité de Fam El Hisn ont bénéficié d’excursions et de visites à des villages et oasis au niveau de la Région Guelmim Essemara (Issafen, Province de Tata / Taghjijt, Province de Guelmim). Ces visites ont permis aux jeunes participants de connaître d’autres villages et d’échanger avec leurs jeunes collègues habitant à ces villages des idées et réflexions autour des thèmes se rapportant à la jeunesse : droits, citoyenneté, participation à la gestion des affaires locales… ;  105 jeunes garçons et filles ont participé à des rencontres et tournois sportifs organisés par l’Association dont l’objectif est de contribuer à l’insertion de ces jeunes au sein de la vie sociale et de l’animation des quartiers à travers le sport ;  26 femmes et jeunes filles ont eu des diplômes en couture et broderie après avoir suivi une formation professionnelle en partenariat avec la Délégation Provinciale de l’Entraide Nationale ;  22 animateurs et animatrices d’enseignement prescolaire de la Commune de Fam El Hisn, du douar Icht et de la Commune de Tamanart ont bénéficié d’une session de formation sur la pédagogie et les nouvelles techniques d’enseignement préscolaire ;  120 jeunes ont eu une formation sur la sensibilisation autour des maladies sexuellement transmissibles dont le SIDA, et les outils et moyens d’hygiène et de protection ;
Commentaires (3)

1. naima abarbach 11/01/2012

mzn lah iwf9 lmazid mn l3ata2 incha2llah

2. naima abarbach 11/01/2012

mzn lah iwf9 lmazid mn l3ata2 incha2llah

3. SerBerseMes 10/10/2011

<a href=http://venta-viagra-generico.webasyst.net/shop/blog/>venta viagra madrid</a>
<a href="http://venta-viagra-generico.webasyst.net/shop/blog/">foros viagra</a>

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site