Projet: L’animation socioculturelle : Outil d’insertion citoyenne de la jeunesse

Ce projet consiste à contribuer à la formation des jeunes animateurs des différents centres d’animation socioculturelle de la région de Fam El Hisn et environs, et l’organisation d’activités et de chantiers solidaires d’animation de jeunes, ainsi que l’accompagnement de ces jeunes formés et bénéficiaires en vue de contribuer à leur insertion citoyenne et professionnelle. • 2-1 Objectif général : Ce projet consiste à contribuer à l’éducation et à l’insertion citoyenne de la jeunesse locale à travers l’organisation d’activités et de chantiers solidaires d’animation de jeunes, de séances de formation et de renforcement de capacités des jeunes animateurs et animatrices des différents centres d’animation socioculturels de la Municipalité de Fam El Hisn et communes rurales et douars avoisinants. • 2-2 Quel est le public visé par le projet ? Comment est-il repéré ou choisi ? Le public visé par notre projet se compose des catégories suivantes :  Les jeunes animateurs des différents centres d’animation socioculturels de la Commune Urbaine de Fam El Hisn et communes rurales et douars avoisinants (Centres Culturels, Maisons de Jeunes, Centres d’Education et de Formation…) ;  Les jeunes animateurs des réseaux et associations socioculturelles locales ;  Les animateurs des commissions de jeunes et comités et clubs d’animation des établissements scolaires locaux (centres d’accueil et d’écoute, commissions de citoyenneté et des droits humains, clubs de protection de l’environnement, comités culturels et artistiques, médiateurs, directeurs et animateurs des Maisons de l’Etudiant et des Internats…) ;  Les jeunes élèves, étudiants, diplômés chômeurs et jeunes en situations difficiles (pauvreté, difficultés scolaires, dépendance envers l’alcool et les drogues, délinquance juvénile, …) ;  les jeunes adhérents et adhérentes de notre association et des associations locales et partenaires, les élèves (garçons et filles) des établissements scolaires et les femmes et jeunes filles analphabètes dont l’âge est compris entre 15 et 35 ans et qui sont majoritairement dans une situation précaire, du moment que se sont pour la plupart des jeunes qui souffrent des conditions de marginalisation, d’isolement et qui rencontrent des difficultés à s’intégrer au sein de la vie associative et publique.
Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×